Pages

dimanche 13 septembre 2015

L'Union Européenne, est-elle sur la bonne voie ?

La constitution européenne est-elle démocratique ?

Tous égaux dans tous les états membres, ben est-ce que c'est vraiment le cas ? 
- Oui, c'est un bon principe que je soutiens. 
- Par contre en regardant comment les homosexuels furent traités en France, même regardant les femmes, je vois une injustice. Tout le monde parle des enfants, mais l'intérêt des enfants est d'avoir des parents qui aiment ses enfants. Les préjugés dans la société française causent plus de problèmes qu'à aider les enfants grandir en sécurité. 
- Des enfants harcelés à l'école à cause de ses parents, voir à cause de ceux qui leur jugent pour être hors norme. Il faut voir ce qui se passe vraiment et juger les vrais actes. 
- Je suis pour les mêmes droits civiques pour tous.

Le principe de l'Union Européenne me semble basé sur un principe démocratique, mais est-il vraiment le cas en réalité ?

En regardant les différences des états qui sont membres de l'UE, les droits de l'homme ne sont pas toujours respectés, comme la Hongrie qui est membre de l'UE depuis le 1er mai 2014. Les réfugiés syriens qui sont bloqués à la frontière hongroise, qui cherchent de l'asile en l'Europe, forcément l'Allemagne et la Suède sont les pays qui accueillent plus des réfugiés que le reste de l'Europe. En bâtissant un mur pour empêcher les réfugiés d'entrer dans la Hongrie. L'asile est un droit, mais quand un pays européen, qui est membre de l'UE, refuse de laisser les réfugiés traverser la Hongrie il s'agit d'un manque de respect pour les droits l'homme. 

Mais quand les citoyens d'un pays sont négligés pour que l'état puisse épargner un peu plus et pourtant, l'économie est à un bon niveau, s'il y a de la possibilité d'assurer les services publics sans problème. Un gouvernement qui vend les biens communs sans se rendre compte des conséquences pour l'économie, une irresponsabilité envers ses citoyens, qui crée de nombreux problèmes pour les citoyens, les pauvres deviennent de plus en plus pauvres à cause des hommes et femmes politiciens irresponsables. C'est la Suède d'aujourd'hui. Il y a un changement en cours avec le gouvernement actuel, il pourra peut-être améliorer la situation pour les Suédois. Mais quel rôle joue l'UE ? L'UE a comme même un inter-gouvernement avec des représentants des états, donc il faudrait faire respecter les valeurs de la fondation, ce qui rend le point commun aux états, voire l'intérêt d'aider ses citoyens. 


Puis les frontières, quel pays auront le droit de devenir membre de l'UE ?
Les frontières de l'UE ? - Ben, un peu compliqué comme même, il y a de différences à voir avant d'élargir l'UE. La Turquie est très occidentale en même temps que certains groupes sont sous une oppression. Certes tout n'est négatif, ni oppressant, il y a de nombreux changements en la bonne voie. Exclure la Turquie serait probablement une mauvaise décision pour les citoyens turcs, des réformes puissent s'installer au sein du gouvernement turc. Il faut voir les possibilités et la candidature de la Turquie devrait être considérée en tant qu'une volonté à respecter les droits de l'homme. C'est une histoire qui a duré des décennies maintenant.

En fait je viens juste de commencer à étudier "La constitution européenne" écrit par Florence Deloche-Gaudez, mais je trouve que ce livre explique bien la constitution européenne, l'on peut bien se créer une opinion sur l'Union Européenne. 

Maria Thunholm

jeudi 25 décembre 2014

Le cerveau masculin est systématisé...

En étudiant le travail de l'équipe de Simon Baron-Cohen, psychologue de l'université de Cambridge, je découvre un travail intéressant. Mais j'ai étudié la sociologie, mais si les hormones contrôlent les fonctions chez l'homme, l'homme devrait fonctionner dépendant de son sexe, mais je trouve que l'environnement joue un rôle important à part des hormones. Mais l'autisme signifie que la personne a un cerveau masculin plutôt extrême selon Simon Baron-Cohen. Je ne vais copier ses textes, mais je vais essayer de comprendre son travail.

Le résultat montre comme même que le cerveau masculin est plus systématisé que le cerveau féminin qui est plus emphatiser que le cerveau masculin, le cerveau féminin se tourne vers l'autrui. Mais son étude parle de l'autisme et du syndrome d'Asperger, un cerveau masculin extrême qui est extrêmement systématisé selon son étude. Le rôle des hormones est très important d'après ce que j'ai appris.

Simon Baron-Cohen parle comme même de la situation familiale, mais je crois qu'il oublie que l'environnement de la personne joue un rôle important, il ne s'agit pas uniquement des hormones. Les niveaux des hormones se changent avec le vieillissement, un homme aura une baisse de la testostérone et la femme une baisse de l’œstrogène. Mais mon expérience de la vie me dit qu'il y a une faille dans l'étude. La situation familiale joue un rôle; une mère cherche à nourrir ses enfants et pense à trouver de la nourriture pour un long temps, mais un père se concentre sur les sujets plutôt techniques, mais un homme qui est seul avec ses enfants sait faire un planning familial pour qu'il y aurait de la nourriture sur la table pour ses enfants. Tout ne peut s'expliquer par les niveaux d'hormones.

Donc selon son étude un autiste a un cerveau extrêmement systématise, un individu qui voit le fonctionnement d'un appareil avec facilité, mais qui a du mal à se mêler dans une foule, d'y être social. Je vous invite à lire son étude, mais je trouve qu'il faut coopérer pour bien comprendre le rôle des hormones. J'essaie de vous parler sans les termes scientifiques, mais je vois une capacité à s'adapter dans la vie. Les femmes sont empathiques et les hommes systématiques, mais cela me fait réfléchir. C'est quoi être systématisé ? Le taux des hormones masculines est-il élevé ? Probablement a Simon Baron-Cohen raison, mais les personnes qui habitent les villes sont souvent plutôt enfermées et les paysans plus accueillants. Je me demande si Simon Baron-Cohen avait oublié la vie à la campagne.

Je vous invite à lire son étude au-dessous :

Sources :

L’autisme : une forme extrême du cerveau masculin ?




samedi 24 mai 2014

Un éventuel rachat de Bouygues Télécom...

Bouygues Télécom cherche un repreneur, Orange a 27% des actions et France Télécom est intéressée par un rachat de Bouygues Télécom, qui étudierait les possibilités. C'est n'est pas le fait que Bouygues Télécom ait voulu racheter SFR, Numéricable a racheté SFR et Virgin Mobile, mais je vais essayer de comprendre ce qui se passe derrière les coulisses. Bouygues Télécom a passé deux années noires, mais je crois que l'opérateur aurait pu surpasser ces années sans problème.

Les grands opérateurs ne sont surtout pas les perdants d'un éventuel rachat de Bouygues Télécom, les perdants seront surtout les clients téléphoniques. Moins d'opérateurs téléphoniques sur le marché et les tarifs pour les clients vont augmenter, les signes sont là. Je ne crois même pas en un possible monopole, mais il est possible que les opérateurs souhaitent augmenter les tarifs et le moyen de le faire est d'avoir moins d'opérateurs téléphoniques. Le premier ministre français Manuel Valls a parlé des trois opérateurs et le prix à payer est bien l'augmentation des tarifs.

En plus Bouygues Télécom parlait de supprimer environs 1500 postes et que les salariés pourraient garder leurs postes si France Télécom réalise un rachat de Bouygues Télécom. Les enchères sont ouvertes, mais je crois que cela est juste un jeu, les dirigeants ont déjà décidé le scénario et suivent le manuscrit. Donc la question est : Est-ce que c'est possible que France Télécom peut sauver les 1500 postes ? Ou bien, veut Orange sauver ces 1500 postes ?

Bien, je ne crois pas en un miracle pour les salariés, mais Orange a comme même plus d'agences et de sites que Bouygues Télécom et l'avantage serait que France Télécom renforcerait sa position. Mais au niveau européen, que se passera-t-il avec moins d'opérateurs téléphoniques ? Les prix vont augmenter, mais créera une augmentation des tarifs plus d'emplois ?

Sources :

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140513.OBS6989/pourquoi-bouygues-telecom-cherche-un-repreneur-au-plus-vite.html

http://pro.01net.com/editorial/617734/free-negocie-le-rachat-de-bouygues-telecom/?sk=rachat+de+Bouygues

http://www.01net.com/editorial/620010/orange-bouygues-atouts-et-risques-dun-eventuel-rapprochement/

http://www.francetvinfo.fr/internet/telephonie/orange-etudierait-le-rachat-de-bouygues-telecom_601169.html

http://abonnes.lemonde.fr/technologies/article/2014/05/15/orange-etudierait-un-rachat-de-bouygues-telecom_4419639_651865.html

http://www.lepoint.fr/economie/orange-etudierait-un-rachat-de-bouygues-telecom-15-05-2014-1824187_28.php

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203461773601-malgre-le-rachat-avorte-de-sfr-bouygues-telecom-a-largement-de-quoi-se-battre-666751.php#Xtor=AD-6001

http://www.latribune.fr/technos-medias/20140515trib000830208/un-rachat-de-bouygues-telecom-orange-ne-serait-pas-contre-.html

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/05/15/20005-20140515ARTFIG00361-bouygues-telecom-300millions-d-economies.php

samedi 1 février 2014

Il y a 60 ans, l'Abbé Pierre a lancé son appel.

Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014

Il y a 60 ans que l'Abbé Pierre a eu son discours, souvenons-nous de son appel qui a fondé un mouvement international, Emmaüs. Un homme qui s'est fait porte-parole des hommes, femmes et enfants sans abri. Un mouvement qui a grandi grâce à un seul homme, à son courage. Un homme qui s'est battu pour les pauvres. Un homme qui a aidé les pauvres, les pauvres qui ont pu retrouver un toit. Une aide précieuse, rien n'est ainsi facile quand on vit dans la rue, mais l'Abbé Pierre a pu aider des milliers de personnes en difficulté en appelant à notre conscience de justice.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Aujourd'hui à la place Notre Dame de Bressuire, aux Deux-Sèvres, un hommage a été rendu à l'Abbé Pierre. Il faut toujours se souvenir de l'appel du 1er février 1954 d'Abbé Pierre, rien n'est gagné, mais l'espoir existe toujours pour pouvoir se sortir de ses difficultés. Il ne s'agit pas de la droite, ni du centre ou de la gauche, avoir droit à un logement est un droit universel. Le combat pour les mal logés continue, continuons de nous battre pour les personnes qui ont besoin de notre aide.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Que faire pour s'en sortir ?

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Il nous faut une solidarité universelle, une aide à s'en sortir. J'aimerais pouvoir faire plus pour les pauvres, raconter leur histoire, leur donner une image. Rien n'est gagné, mais je souhaiterais parler avec les compagnons, ils ont tous une histoire à raconter. La pauvreté se répand dans la société, peu importe le pays, les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres, ils se trouvent à la rue. La vie est parfois injuste, mais il faut donner de l'espoir aux pauvres.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Être solidaire est de bien vivre ensemble dans la société, chacun a droit d'être au chaud pendant le long hiver, chacun devrait pouvoir vivre dans un logement. Personne ne devrait mourir au boulevard de Sébastopol par froid. Personne ne devrait mourir dans la misère, chacun devrait avoir un logement. L'Appel de l'Abbé Pierre fut un début pour le mouvement Emmaüs.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Henri Grouès, dit l'Abbé Pierre, né le 5 aoüt 1905 à Lyon et mort le 22 janvier 2007 à Paris Ve, un homme qui a vécu sa vie en simplicité parmi les pauvres avec un grand engagement envers les personnes en difficultés.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Ne lâchons rien, souvenons-nous de l'appel du 1er février 1954 de l'Abbé Pierre, soyons solidaires.

Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Place Notre Dame, Bressuire, Les Deux-Sèvres, Poitou-Charentes, France. 1er février 2014
Source :



jeudi 21 novembre 2013

Pourquoi tant de haine ?

Pourquoi tant de haine ?


Il y a sûrement de nombreux conflits qui pourraient l'expliquer, mais ceux-là divisent les citoyens du monde en plusieurs groupes. On se dit qu'il y a une raison de choisir un camp, même s'il s'agit du mauvais camp. On se croit choisir le bien, tout en perdant son ami, convaincu que c'est la juste cause, ils deviennent des pires ennemis. Ben, je reste sur les individus, mais cela peut parfaitement s'appliquer sur les différents peuples, mêmes sur les pays.

Mais tout en suivant et partageant sur de nombreux sites de discussions je vois comment les personnes se divisent, elles se forment des groupes d'intérêts. Je ne dis surtout pas qu'elles seraient méchantes à cause de leur opinion politique, mais divisées elles se retrouvent dans deux camps et s'en débattent. Ces personnes-là, auparavant une forte amitié, sont devenues des ennemis. Ce que je me demande est pourquoi l'homme n'arrive presque jamais à s'attendre au niveau de la politique, car nos opinions politiques sont nombreuses, également chacun entre nous a son opinion. Mais nous sommes divisées en les nombreux groupes, divisés par des langues et frontières.


Je ne vois aucun problème d'avoir les opinions si différentes, mais le manque de respect est un problème, c'est là où la haine naît. On commence à s'imaginer son adversaire en pire, se créer des images de lui, qui ne correspondent à aucune semblance. Cela pourrait s'agir des religions, des partis politiques etc. Les politiciens parlent de la sécurité nationale, ils se défendent en créant de la propagande sur ses adversaires.


Un conflit qui revient tout le temps est le conflit israélite-palestinien, je ne fais pas partie de ceux qui accusent Israël comme le coupable, ni de ceux accusent la Palestine, il faut être deux pour qu'un conflit puisse exister. Ce conflit n'a rien à voir avec les religions juive et musulmane, il s'agit uniquement des intérêts économiques, peu importe ce que les experts disent sur ce conflit-là, je ne crois jamais à une théorie qui explique que l'Islam et le judaïsme ne pourront jamais coexister, car l'histoire l'a prouvé que les Juifs, Chrétiens et Musulmans ont vécu en paix, malgré les conflits à la première ère de l'islam, puisque les Musulmans ont gagné du terrain ils ont laissé les Juifs et Chrétiens, qui ont accepté à servir les Musulmans et une tenue particulière, les Musulmans furent pragmatiques à l'époque. Puis les Catholiques espagnols ont décidé que le christianisme était la seule religion, l'inquisition fut née, vous connaissez l'histoire. Bref, les Musulmans et Juifs furent expatriés de l'Espagne, les Chrétiens devinrent les maîtres de l'Espagne. Les Musulmans et Juifs furent des frères là, les Juifs suivirent les Musulmans et s'installèrent également en l'Europe occidentale, ils devinrent des citoyens entiers en France. Puis les croisades, les templiers qui stigmatisaient la présence musulmane à Jérusalem, puis les Musulmans devinrent les ennemis des Chrétiens dans le passé. Bref, je m'arrête là, car il y a tant de livres sur l'histoire.


Le temps moderne, la stigmatisation des Musulmans est médiatisée, mais il existe toujours deux camps, un qui stigmatise les Musulmans et l'autre qui stigmatise les Juifs. De toute façon cela crée à nouveau des conflits, mais l'intérêt principal est économique. Il existe au moins un groupe qui gagne quand les conflits sont en cours, la vente des armes est une affaire qui rend d'argent. Il n'y a rien d'autres que l'argent qui parle dans les conflits. C'est le néo-capitalisme qui crée de nombreux conflits aujourd'hui, car l'oubli est bien humain, les néo-capitalistes ne voient rien d'autres que ses chiffres d'affaires. C'est vraiment çà le problème, l'être humain oublié dans ces chiffres d'affaires, cela se passe dans tous les pays, à chaque pays de nombreuses épreuves à surmonter. La solution est de retrouver l'âme de l'être humain dans la société humaine.


Maria Thunholm



Mauléon, jeudi 20 novembre 2013

samedi 31 août 2013

En parlant d'Israël il y a tant d'émotions...

En parlant d’Israël il y a tant d’émotions

Je ne suis pas pour la politique menée par les Sionistes au pouvoir, mais Israël est un état devenu démocratique, mais son histoire est violente. Au début des Juifs qui s’installèrent pour y vivre en paix avec son entourage, puis les politiciens qui cherchèrent à se profiter du pouvoir de la souffrance juive pour gagner du terrain, en criant « Antisémitisme » à chaque fois que le critique s’adressait à Israël. S’utiliser du terme « Antisémitisme » pour faire taire le critique justifié mène à une colère du monde entier, les émotions remontées causent rien d’autres que la colère, peu importe l’opinion que les personnes ont. Oui, Israël a commis de crimes contre l’humanité, mais le Hamas n’est pas mieux qu’Israël. En utilisant le terme « Apartheid » pour décrire la politique israélienne est parfois justifié, car il existe un racisme en Israël, mais il faut critiquer les responsables derrière les décisions prises.

Quant à moi, quel intérêt ai-je en Israël ?

Mon véritable nom de famille est Abrahamsson, un nom juif d’après les Juifs, qui a son origine en « ben Abraham », donc j’ai probablement des racines juives. Mais mon intérêt se trouve plutôt en la Bande de Gaza, car j’ai parrainé une enfant là, son témoignage réveilla ma conscience. Par contre j’y ai découvert que les Palestiniens et Israéliens ont créé des groupes pour créer un dialogue de paix, que je trouve cela admirable.

Pour Israël ou pour la Palestine ?

Soit on est pour la Palestine, soit on est pour Israël, mais peu de gens sont réalistes et écoutent les voix des jeunes Israéliens et Palestiniens qui s’adressent aux responsables politiques. Il faudrait être pour Israël et la Palestine en même temps, car l’avenir se trouve chez les jeunes Israéliens et Palestiniens pour que le Moyen-Orient puisse exister en un long terme c’est là où l’on peut bâtir une paix durable. L’avenir pour ces jeunes-là est si fragile, car les hommes et femmes politiques qui sont au pouvoir oublient les jeunes, je parle des deux côtés du conflit israélo-palestiniens.

« La Palestine n’a jamais existé… »

Oui, je connais les différentes opinons sur l’existence de la Palestine, mais je trouve que cela n’ait aucune importance pour ceux qui subissent les conséquences de la politique menée par les politiciens, il faudrait juste penser aux peuples des deux côtés au lieu d’écouter ce que les politiciens disent, qui sont prisonniers de leur politique. C’est plus important d’écouter les peuples, la volonté des deux côtés.

Le problème est le fait qu’il y a tant d’émotions quand nous parlons d’Israël et de la Palestine, peu d’arguments concernant les faits réels. Il faut voir les problèmes sociaux, conflictuels et politiques tels qu’ils sont, mais il faut d’abord surmonter la barrière des émotions, surpasser la barrière politique.

Une chose est au moins sûre, les deux côtés ont commis des erreurs si graves dans le conflit israélo-palestinien, il faut les reconnaître pour pouvoir avoir un dialogue de paix. Il faut penser aux jeunes, aux enfants israéliens et palestiniens. Mais les habitants du Moyen-Orient sont blessés au cœur et il prendrait du temps avant qu’une réconciliation serait possible.

Maria Thunholm

Paris, samedi 31 août 2013

samedi 13 juillet 2013

Chapitre noir en Israël - Enfants yéménites disparus


Entre 1948 et 1954 plus de 50 000 juifs venus du monde entier arrivèrent en Israël et ils furent placés dans les camps d’accueil inaugurés du gouvernement socialiste où les adultes vivaient dans les tentes et les enfants dans les baraquements, certains furent hospitalisés, beaucoup d’entre eux étaient en bonne santé. Les parents pouvaient visiter ses enfants aux hôpitaux, certains d’entre eux ont eu des conversations avec les médecins, leurs enfants sont décédés et inhumés sans les certificats médicaux qui expliquèrent dans aucun cas la raison du décès de l’enfant disparu. Dans une trentaine de cas les parents ont réclamé la justice aux autorités israéliennes et leurs enfants sont soudain revenus sans explication.

En 1967 une première commission enquêta sur la disparation des enfants yéménites disparus, 1700 enfants yéménites disparus, le rav Ouzi Méloucham, qui était d’origine yéménite, l’avait demandé d’informations sur les enfants yéménites disparus aux autorités israélienne. Puis deux autres commissions dans les autres commissions d’enquête dans les années 1980 sans résultat.

De toute façon certains témoignages parlent des adoptions illégales et secrètes des enfants yéménites disparus, un témoignage venant d’une infirmière de l’un des hôpitaux des camps d’accueil. Les enfants yéménites disparus étaient tous en bonne santé et d’autres juifs venant de l’occident, des survivants de la Shoah, auraient adopté ces enfants-là.

En 1994 le rav Ouzi Méloucham réclame aux autorités israélienne d’une formation d’une commission d’enquête dans sa villa à Yahoud avec ses proches, et certains anciens soldats d’une unité élite le Tsahal. Son siège fut entouré par la police israélienne, le commandant et chef de la police Assat Haffets réussit de convaincre le rav Ouzi Méloucham de sortir de sa villa pour négocier, le dernier fut arrêté. En février 1995 il fut condamné à huit ans de détention pour complot criminel et usage d’armes. Pourtant un gain de cause sur le sort des enfants yéménites disparus, une commission d’enquête nationale fut créée. 

En 2001 des conclusions sur le sort des enfants yéménites disparus, 733 enfants sont décédés des suites de maladies et seulement dans une minorité des cas, 53 au total, il n’en était pas assez des preuves pour déterminer ce qu’il est advenu des enfants disparus.



Pourtant, le chiffre fut 1500 enfants yéménites disparus à l’origine et les témoignages ne peuvent pas tous avoir tort. La question est ; où sont les enfants yéménites disparus ? Encore une fois, il faut se rappeler des témoignages qui parlent des adoptions secrètes, par exemple l’infirmière de l’hôpital, par des juifs venus de l’étranger, dans certains cas de la Shoah, peut-être à l’initiative des autorités israéliennes.

Le rav Ouzi Méloucham est décédé à l’âge de 60 ans en 2013.


Maria Thunholm

Paris, samedi 13 juillet 2013

Source : Les « enfants yéménites » sont orphelins, Daniel Haïk
Hamodia, édition internationale en français, N° 270 - 25 Tamouz 5773 - Mercredi 3 juillet 2013